Commission suisse de Maturité (CSM)

Description Commission suisse de Maturité (CSM)
Base légale Convention administrative concernant la reconnaissance des certificats de maturité gymnasiale passée les 16 janvier/15 février 1995 entre le Conseil fédéral et la Conférence suisse des directeurs cantonaux de l'instruction publique CDIP (art. 2 à 4).
Mise en fonction 1995
Objectif La Commission soumet au Département fédéral de l'intérieur (DFI) et à la CDIP des propositions concernant la reconnaissance de certificats de maturité.
La Commission examine les demandes des cantons relatives à la reconnaissance des certificats délivrés par les cantons dans les gymnases cantonaux ou les gymnases reconnus par les cantons; elle vérifie périodiquement si les conditions de reconnaissance sont toujours remplies.
Elle organise l'examen suisse de maturité (y compris l'examen passerelle). L'examen suisse de maturité s'adresse notamment aux candidats en deuxième formation. La Commission organise deux sessions d'examen par année dans chacune des trois régions linguistiques, soit en Suisse alémanique, en Suisse romande et en Suisse italienne.
Elle étudie à l'intention du DFI et de la CDIP des questions relatives aux études gymnasiales et à la reconnaissance de la maturité.
Positionnement dans le domaine de l’éducation Au maximum 25 membres, dont la moitié sont nommés par le DFI et l'autre moitié par le Comité de la CDIP. La période de fonction est limitée à 12 ans au maximum.
Présidence Hans Ambühl, ancien secrétaire général de la CDIP
Représentation SSPES Lucius Hartmann (2016, CC), Gisela Meyer Stüssi (2008, CC), Carole Sierro (2015, CC)
(proposés par la SSPES, nommés par la CDIP)
Travaux prioritaires actuels Examens fédéraux de maturité; passerell; visites d’établissements; maturité bilingue.