< Neues Anerkennungsreglement der EDK für Lehrdiplome
20.06.2019

Suisse – verdict: insuffisant


La preuve par l’exemple. Les résultats du premier examen visant à évaluer les compétences de bases des élèves de gymnase, publiés en mai, sont sans appel: seul-e-s 62 élèves disposent des compétences de base nécessaires en mathématiques à la fin de leur scolarité gymnasiale. La ville de Bâle est particulièrement montrée du doigt, notamment dans un article de la NZZ intitulé «Des résultats catastrophiques pour les écoles bâloises». La rédaction des Brèves avait renoncé à relayer l’information, préférant attendre les conclusions de l’enquête de la CDIP. Celles-ci sont désormais connues, et le rapport des deux spécialistes luxembourgeois indépendants mandatés est éloquent. Le problème n’est pas du côté des élèves suisses qui, selon PISA, restent les champions européens en mathématiques, mais bien du côté des tests eux-mêmes. Beat W. Zemp, président de l’association faîtière des enseignant-e-s de Suisse LCH, l’explique en détail, soulignant notamment que de nombreux exercices étaient présentés sous forme de textes trop difficiles, que l’examen ne répondait pas à des critères scientifiques et que les objectifs étaient trop élevés. Les experts luxembourgeois ont eux-mêmes jugé que les compétences disciplinaires de base, adoptées sans validation empirique en 2011 pour être intégrées au Lehrplan 21, étaient «extrêmement ambitieuses» par rapport aux critères définis dans les autres pays. Par ailleurs, si l’on souhaite comparer les cantons, il s’avère nécessaire d’au moins mentionner l’environnement défavorisé dont sont issu-e-s de nombreux-ses élèves dans les centres urbains. Les critiques des médias à l’encontre des jeunes se retournent contre eux. Verdict: insuffisant.

Zemp, Beat W.: ÜGK – Premiere mit Fragezeichen. LCH. 18.6.2019