< Positionspapier des VSG zu einer allfälligen Revision des gymnasialen Rahmenlehrplans
25.03.2019

Suisse – la recherche reste un milieu majoritairement masculin


Selon les derniers chiffres publiés par l’Office fédéral de la statistique OFS, les femmes sont encore sous-représentées dans le domaine de la recherche en Europe. Et leur pourcentage en Suisse est lui aussi inférieur à la moyenne des pays européens. Depuis plusieurs années pourtant, les femmes sont aussi nombreuses que les hommes à entrer dans les hautes écoles, et elles représentaient même 54% des diplômés (bachelor et master) en 2016. Cependant, après les études, le rapport s’inverse: plus les positions académiques sont élevées, moins elles sont occupées par des femmes. En 2016, les femmes représentaient 44% des doctorants (UE: 48%), 41% du corps intermédiaire (UE: 46%) et n’étaient que 23% à accéder au grade académique supérieur (UE: 24%). Les chiffres varient fortement en fonction des domaines d’études. En Suisse, les femmes sont par ex. largement sous-représentées en informatique (15% de doctorants), mais majoritaires en médecine vétérinaire et en pédagogique. Le meilleur pour la fin: lentement mais sûrement, les écarts entre les hommes et les femmes tendent à se réduire.

OFS: Femmes et sciences 2018. 8.3.2019