< Positionspapier des VSG zu einer allfälligen Revision des gymnasialen Rahmenlehrplans
02.11.2018

Possible révision du plan d’études cadre gymnasial – position de la SSPES


Le plan d’études cadre actuellement en vigueur date de 1994, des compléments ayant été apportés ultérieurement dans les paragraphes consacrés à l’informatique, à la langue première et aux mathématiques. Depuis, le temps ne s’est pas arrêté: de nouveaux médias influencent la société et ont été intégrés à l’enseignement, des disciplines ont évolué, et le PER ainsi que le Lehrplan 21 et le nouveau Piano di studio ont été introduits.

La SSPES estime que le temps est venu de d’analyser la pertinence du plan d’études cadre et, le cas échéant, d’envisager une adaptation.

 

Les huit revendications de la SSPES


1. Coordonner les modifications avec la révision du RRM:
L’adaptation du PEC doit prendre en compte les réflexions relatives à une possible révision du RRM. Si cette dernière était prévue dans un proche avenir, la révision du plan d’études cadre devrait être reportée afin d’assurer un meilleur alignement avec le nouveau RRM.


2. Intégrer pleinement les associations aux travaux dès le début:
L’acceptation du nouveau texte par les enseignant-e-s de gymnase est indispensable pour assurer le succès de l’implémentation d’un nouveau plan d’études cadre. Ceci implique que la SSPES et les représentant-e-s de toutes les sociétés de branche doivent avoir la possibilité de contribuer activement au processus de révision (sièges dans les groupes de travail, y compris rémunération appropriée). Une représentation des différentes régions linguistiques doit également être assurée.


3. Conserver le format actuel:
La formulation ouverte du plan d’études cadre a permis aux gymnases suisses de se développer de manière individuelle au cours des 25 dernières années et d’adapter leurs méthodes et les contenus d’enseignement aux changements sociaux, en tenant compte des spécificités régionales. Ce qui fait la force du gymnase doit impérativement être préservé lors d’une révision du plan d’études cadre.


4. Prendre en compte les différences existant entre les disciplines:
Le besoin de révision n’est pas le même dans toutes les disciplines. Il est donc nécessaire d’analyser la pertinence d’une révision pour chacune d’entre elles, dans chaque région linguistique.


5. Prendre en compte la réduction du temps d’enseignement:
Depuis l’introduction du plan d’études cadre, le temps d’enseignement a été réduit dans plusieurs disciplines. Ceci doit être pris en compte lors d’une révision du plan d’études cadre.


6. Prendre en compte le PER, le Lehrplan 21 et le Piano di studio:
L’introduction du PER en Suisse romande, du Lehrplan 21 en Suisse alémanique et du Piano di studio au Tessin entraîne des conséquences pour le gymnase aussi. Celles-ci doivent être analysées pour chaque discipline et être prises en compte lors de la possible révision du plan d’études cadre.


7. Définir des objectifs, des contenus et des compétences:
La SSPES estime essentiel de continuer de définir dans le plan d’études cadre des objectifs d’apprentissage, des compétences et des contenus d’enseignement contraignants pour les différentes disciplines. Ces éléments sont en effet nécessaires pour assurer l’accès sans examen aux hautes écoles.


8. Uniformiser le document:
Lors d’une révision totale du plan d’études cadre, les annexes du document actuel (compétences disciplinaires de base en langue première et en mathématiques) ainsi que le plan d’études cadre Informatique doivent être intégrés de manière uniforme dans la nouvelle version. Dans le cas des compétences disciplinaires de base, toutes les disciplines sont concernées.

 

Aarau, 26.9.2018
Conférence des Président-e-s SSPES

 

Download